Fenêtres Open Space

site d’Anne Savelli

La fin du livre

vendredi 22 Février 2019, par Anne Savelli

Jeter ici quelques notes avant que tout ne se dissipe, que les heures viennent à bout de ce sentiment d’achèvement, de plein, de contentement qui survient après la fin du livre, quand bien même il y aurait encore du travail à effectuer, sans parler de la décision de l’éditeur.

Quand je dis "livre", je veux parler du manuscrit. Quand je dis "fin", c’est de la seconde relecture qu’il s’agit, celle qui permet de se réassurer quand on pense : ça tient. Il reste sans doute encore quelques ajustements, mais quand même, le livre est là.

Quand je dis livre, je veux parler de Saint-Germain-en-Laye, auquel j’ai commencé à penser sérieusement il y a deux ans. J’avais accepté de participer au premier mini-festival de Philippe Aigrain et Mathilde Roux, In situ-Incipit, en avais profité pour écrire et lire en public le début du texte. Depuis, il s’est passé beaucoup de choses, dont la fin de la rédaction de Volte-face. Je ressens aujourd’hui une sorte de double contentement, lié à cet achèvement, donc, mais également au fait d’avoir écrit ce texte, Saint-Germain, malgré la difficulté à trouver une place pour le précédent.

Je l’ai terminé hier. Aujourd’hui, je ne fais rien. Je m’accorde un suspens, tandis que Bruits et Dita Kepler se tiennent prêts. Je sais que ce sentiment risque de ne durer que vingt-quatre heures. J’en profite.

Galerie

Cliquez sur une photo pour avoir le diaporama

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.