Fenêtres Open Space

site d’Anne Savelli

Evry lundi - 15 octobre

lundi 29 Octobre 2018, par Anne Savelli

Ce jour-là, je ne vois les élèves que l’après-midi. Le matin, je décide de le consacrer à arpenter le centre commercial de l’Agora, à l’expérimenter (récolter les informations à disposition devant la médiathèque, fermée puisque c’est lundi, noter l’activité à mesure des heures, tester les toilettes, la lumière à l’étage, à midi le Flunch, discuter avec la vendeuse de la boutique éphémère de créateurs découverte par hasard, une trentaine d’artistes et d’artisans qui tentent de commercialiser leurs bijoux, sacs, cartes postales, illustrations, affiches). Tout à l’heure, je lirai ce passage du livre qu’Annie Ernaux a consacré à son propre centre commercial, à Cergy :

Regarde les lumières, mon amour, lu par Anne Savelli

Ce n’est pas la même expérience du lieu, bien sûr. Du reste, l’Agora en travaux a un côté décor, "aveugle en pleine lumière". Les mots disent ce qui n’existe pas.

Au lycée, c’est fête de la science. Après avoir rencontré la troisième seconde, j’ai l’idée d’enregistrer le son du pendule de Foucault qui se balance dans l’entrée. Et pourquoi ne pas en faire une vidéo ? C’est là que je réalise : à regarder les instruments j’entends sans les voir les élèves. Même à lever la tête.

Les élève sont des voix que je réentends dans la nuit.

Galerie

Cliquez sur une photo pour avoir le diaporama

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.