Fenêtres Open Space

site d’Anne Savelli

Semaine #36 ouvrir, rentrer

dimanche 9 Septembre 2018, par Anne Savelli

La rentrée commence pour moi ce mardi, avec l’ouverture de ce site, sur lequel j’ai travaillé une partie de l’été à partir d’une structure créée par Joachim Séné, qui a eu l’idée, par exemple, d’utiliser mes photos de l’appartement-témoin en fond de rubrique, ce qui étend le champ, les pièces... "Un havre" s’est amusé Piero Cohen Hadria dans un commentaire : oui, c’est vrai. J’aime l’idée d’inviter les gens dans un lieu qui n’est pas le mien, qui est mieux le mien qu’un autre parce que c’est un décor.
Sans doute vais-je détailler, dans la partie blog et sur les réseaux sociaux, tout ce qu’on peut trouver en cherchant dans les rubriques. Pour l’instant, je me concentre sur ce qui fait rentrée : les coups de fil à passer, les réunions pour préparer l’avenir, le chapitre à rendre sur ma relation au numérique, les lectures, L’aiR Nu.

*

Personne n’avait envie de laisser en plan la résidence de Chartres, après mes soucis de fatigue : nous allons donc la prolonger, la terminer dans les semaines qui viennent. Je vais également bientôt commencer à travailler avec l’UPEM (Université Paris-Est Marne-la-Vallée) et le lycée du Parc des Loges à Evry. Cette semaine, les propositions et les projets affluent, des perspectives s’ouvrent, enthousiasmantes, tandis que mon Marilyn a toujours du mal à trouver sa place. Drôle de paradoxe, même si je sais ce qui est à l’oeuvre dans cette difficulté, souvent : des questions d’argent. Alors, retourner dans ce "havre", oui, continuer d’avancer sans se soucier. Se rappeler où l’écriture m’a déjà conduite.

Une minute a la fenetre de l hotel des poemes

Dans cet hôtel, dans d’autres. A la montagne, cet été. Devant le texte en cours, où rien ne m’atteint plus. Peut-être faudrait-il un jour faire la somme des refus et des acceptations, en dessiner la route pour voir où ils auront mené.

*

Le matin, au réveil, j’ouvre au hasard Refonder, le journal d’écriture de Fred Griot : chaque fois, c’est une respiration.

Galerie

Cliquez sur une photo pour avoir le diaporama

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.