Fenêtres Open Space

site d’Anne Savelli

Semaine #48 des villes qui se lient

dimanche 2 Décembre 2018, par Anne Savelli

Lundi, Évry : les élèves écrivent, vient l’inspectrice, qui a l’air contente du travail en cours et de la résidence dans son ensemble, voilà qui fait toujours plaisir. J’ai mis en ligne sur L’aiR Nu comme sur remue.net leur interview de la libraire de La Petite Lumière, Florence Binet, effectuée quand nous avons arpenté la rue Daguerre au début du mois.

Il reste à faire écouter le boucher et Tina, la patronne du café Le Village Daguerre, ce serait pour dès que je pourrais. Le matériau s’accumule, j’ai en apparence du Évry Lundi de retard, et pourtant ce n’est pas parce que je ne me "consacre" qu’à l’écriture de mes futurs livres : rien écrit depuis quinze jours tant il y a à faire, ici et là. Par exemple, terminer la mise en ligne des textes des élèves, justement : l’onglet Évry des villes passagères existe, voilà, ça y est, mais tout n’y est pas encore.

N’empêche : quand on regarde la carte, le projet commence à se concrétiser, on voit physiquement le travail en train de s’accomplir grâce aux points de couleurs, et ça fait plaisir, là aussi.

C’est d’ailleurs une semaine très liée aux villes passagères, dans l’ensemble, puisque je retourne à l’UPEM (l’université de Marne-la-Vallée) le mercredi et le vendredi, à chaque fois pour une raison différente : parler de la maquette urbaine interactive, animer un atelier sur l’écoquartier. Des projets d’écriture personnelle apparaissent, susceptibles de se concrétiser : grand plaisir de sentir que nous sommes attendus, que notre regard sur la ville intéresse. Et comme tout est lié, voilà un extrait de Village, de Joachim Séné, qui se trouvera sur le blog du lycée d’Évry un de ces jours et sur ma page remue.net, est déjà disponible pour les étudiants en lettres de l’UPEM :

Village, lu par Anne Savelli

Entre temps, le mercredi, il y a eu aussi la dernière rencontre de ma résidence à Chartres, avec Pierre Cohen Hadria (il en parle ici) et Thierry Beinstingel, deux grands amis venus parler écriture, édition, livre, numérique et papier. Discuter, rire, s’encourager, s’écouter... Merci, vous deux ! Merci également à Olivier L’Hostis de m’avoir reçue tout ce temps à la librairie L’Esperluète. J’espère y revenir un jour avec Volte-face...
Maintenant, il me faut reprendre les deux livres, Saint-Germain et Bruits. Semaine à venir sans rien d’autre à dire, peut-être, avant à nouveau quelques jours intenses.

Galerie

Cliquez sur une photo pour avoir le diaporama

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.